Le rouge-gorge

Nelson Boisvert


Appelé "rouge-gorge" par les premiers colons en raison de sa similitude avec l'espèce européenne du même nom (Erithacus rubecula), le merle d'Amérique (Turdus migratorius) est un oiseau qui n'a pas besoin d'être présenté tant il est commun au Québec et connu de tous! Le merle est l'un des premiers oiseaux à nous revenir au printemps. Sans plus tarder, la femelle s'affaire à construire un nid et à y déposer ses oeufs, au nombre de 3 à 6, d'une belle coloration bleutée, qu'elle couvera durant une douzaine de jours. Avec l'aide du mâle, tous deux s'occuperont ensuite à nourrir sans répit les bouches affamées de vers de terre, d'insectes ou de baies. Malgré toutes les attentions prodiguées par leurs parents, près de trois oisillons sur quatre ne survivront pas à l'automne. Le merle d'Amérique dispose d'un répertoire vocal des plus variés. Infatigable, il égaie notre cadre de vie de ses chants mélodieux de l'aurore jusqu'au crépuscule, notamment de son retentissant « tchirili, tchirop, tchirop, tchirili, tchirop ». Bien qu'il soit migrateur, le merle d'Amérique s'observe de plus en plus au coeur de l'hiver, notamment dans les parcs urbains et les jardins abritant des arbres à fruits et des arbustes à baies... une note colorée dans la blancheur hivernale!



Terra Nostra Québec @ 2009-2022. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.