Feu, feu, joli feu

Éric Le Bel


Nul ne peut douter du pouvoir dévastateur que peut avoir le feu sur l'environnement et ses habitants. On estime que 60% des feux de forêt sont occasionnés par l'activité humaine ; la foudre étant responsable du reste. Il est également reconnu que le feu façonne les habitats et qu'il joue un rôle fondamental dans le maintien de la santé de plusieurs écosystèmes, notamment de la forêt boréale. Nos parcs ont parfois recours à des programmes de brulage dirigé et contrôlé afin de favoriser la régénération des forêts, un élément vital pour les populations de pins blancs, par exemple. La grande faune, comme l'orignal et l'ours noir, profitent quant à elle des jeunes repousses et des espèces végétales qui repeuplent les zones brulées. Mais, à l'échelle planétaire, les incendies de forêt constituent une importante source d'émission de carbone et contribuent au réchauffement de la planète, ce qui, nous le savons, provoque des changements dans la diversité biologique.



Terra Nostra Québec @ 2009-2022. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.