Aposématisme dites-vous?

Éric Le Bel


Plusieurs espèces d'insectes ont évolué en parallèle avec une plante. C'est le cas de la chrysomèle de l'asclépiade (Labidomera clivicollis), un joli coléoptère aux couleurs vives qu'arborent tous les insectes se nourrissant de l'asclépiade (Asclepias syriaca). Cette plante, très aromatique, possède une sève laiteuse qui confère une grande toxicité aux insectes qui la consomment parmi lesquels figurent le fameux papillon monarque, mais également la punaise de l'asclépiade et le longicorne de l'asclépiade. Toutes ces espèces se caractérisent par une couleur orangée qui indique, sans équivoque, aux éventuels prédateurs qu'ils sont toxiques. En somme : on y goutte qu'une seule fois! Cette stratégie évolutive se nomme l'aposématisme.



Terra Nostra Québec @ 2009-2022. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.