De dommage en hommage

Éric Le Bel


Il était le doyen de ma propriété, le patriarche gardien de mon entrée. Sa stature imposante et son tour de taille colossal marquait le paysage de Bourg-Royal. Sur des images anciennes, datant de 1948, il était là, fidèle à son poste, déjà fier et grand, enraciné dans un destin tragique. Mon pin blanc (Pinus strobus), géant de bois, est né à l'endroit où l'homme allait un jour décider de passer des fils électriques. En 2010, année de sa mort, il avait 98 ans... je le sais car j'ai compté chaque anneau de sa vie, un à un. Le son de la scie à chaine résonne encore dans ma tête et déchire mes tympans. J'ai maintenant l'impression d'un grand vide lorsque je regarde par la fenêtre. Mais, si j'ai perdu ce vieil ami et cette bataille contre le soi disant « progrès » et l'inévitable, j'aurai au moins la joie et la fierté de l'accueillir chez moi, dans ma maison. Il sera notre table, nos tabourets, il sera cadrages, moulures et tablettes. Il habitera notre espace et protègera la famille comme il l'a toujours fait. Je te souhaite un bon repos Vieux Pin de Bourg-Royal et longue vie aux objets de ta matière!



Terra Nostra Québec @ 2009-2018. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.