L'oiseau-sphynx

Rodolph Balej


Trois grammes. C'est à peine le poids d'une pièce de cinq cents... c'est également celui du colibri à gorge rubis (Archilochus colubris), la seule espèce d'oiseau-mouche nichant au Québec! Le colibri s'apparente plus à un papillon qu'à un oiseau, de par ses dimensions (entre 7 et 9 centimètres), son vol et son régime alimentaire. Il nous arrive au printemps, parfois dès le mois d'avril alors qu'il peut encore y avoir de la neige, et d'aussi loin que le Mexique et l'Amérique centrale où il a passé l'hiver. Il vole à une vitesse incroyable au rythme de 55 à 75 battements à la seconde et serait capable d'effectuer des trajets de 800 à 1 000 km, sans escale. Incroyable pour un oiseau de cette petitesse, dont le coeur est de la taille d'un petit pois, non? Ses performances dépassent à ce point l'entendement qu'autrefois on croyait que le colibri effectuait ce périple en grimpant sur le dos d'oiseaux au long cours, comme la bernache du Canada. Pour relever un tel défi, il lui faut un "carburant" de qualité : le nectar des fleurs qu'il butine à la manière d'un insecte. Il affectionne particulièrement les fleurs aux couleurs vives. En période de nidification, il complète sa diète avec du pollen et des mouches, des guêpes, des fourmis, des araignées et des coléoptères qui vont lui apporter les protéines manquantes. Le colibri à gorge rubis fréquente volontiers les abreuvoirs d'eau sucrée. Mais un conseil, ne les disposez pas trop près de vos fenêtres car, l'espèce étant "chicaneuse", certains individus pourraient s'en prendre à leur propre reflet et se blesser mortellement... mieux vaut les observer d'un peu plus loin!



Terra Nostra Québec @ 2009-2018. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.