À en perdre son latin

Rodolph Balej


Bécasse, bécasseau, bécassine, bécassin... avouez que, pour un néophyte, il y a matière à confusion tant tous ces noms d'oiseaux sont apparentés. Qui plus est, certaines espèces ont changé plusieurs fois de nom commun, lorsqu'elles n'ont pas, ici ou là, des appellations vernaculaires. Ainsi, le bécassin roux est aussi appelé bécasseau roux et parfois dénommé bécassin à bec court, bécassin siffleur, bécassine rousse, limnodrome gris, limnodrome à bec court, macroramphe gris... allez vous y retrouver! Une chance, cet oiseau - comme toutes les espèces vivantes connues à ce jour - est également désigné par un binôme latin unique, lequel est établi selon des règles scientifiques internationales très précises. Les noms scientifiques sont beaucoup moins volatiles, aussi il peut être utile de s'y référer, cela vous évitera bien des quiproquos! S'agissant du bécassin roux, son nom binominal Limnodromus griseus (J. F. Gmelin, 1789) est une source de précieuses informations, lequel indique que l'espèce a été décrite la première fois en 1789 par le naturaliste allemand Johann Friedrich Gmelin. Par ailleurs, son étymologie grecque précise que l'espèce, de couleur grise, aime à courir les marais. Morale de l'histoire : à vos manuels de grec et de latin!



Terra Nostra Québec @ 2009-2018. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.