Étoile d'araignée

Rodolph Balej


Si vous n'êtes pas arachnophobe, vous connaissez sûrement l'épeire diadème (Araneus diadematus), aussi nommée « porte croix » ou « araignée papale », car elle est l'une des espèces d'araignées les plus communes en nos contrées. L'épeire diadème est une espèce orbitèle, c'est-à-dire qu'elle tisse une magnifique toile géométrique de cercles concentriques et ce chaque matin et selon un rituel très précis. La construction de ce chef d'oeuvre de broderie, qui mesure d'ordinaire de 40 à 50 centimètres de diamètre, nécessite environ une heure d'ouvrage et pas moins de 30 mètres de fil de soie, quel travail! L'espèce se caractérise par un dimorphisme sexuel très marqué, la femelle étant deux fois plus grosse que le mâle. D'ailleurs, celui-ci n'a qu'à bien se tenir lors de l'accouplement car il court le risque d'être dévoré tout cru par « madame », rien de moins! Mais "monsieur" a de la suite dans les idées : après l'acte, il lui offre une proie méticuleusement embaumée dans un cocon de soie, un présent qui saura déjouer sa voracité, satisfaire son appétit et, ultimement, lui permettra de garder la vie sauve... pas si bête la bête!



Terra Nostra Québec @ 2009-2020. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.