« Dieu a créé l'abeille mais le diable a créé la guêpe »

Rodolph Balej


À travers la planète, les guêpes ont en général bien mauvaise réputation, comme en témoigne le dicton allemand en guise de titre. Au Québec, il existe plus d'une quinzaine d'espèces de guêpes sociales. Certaines d'entre elles - comme la guêpe germanique (Vespula germanica), la guêpe commune (Vespula vulgaris), la guêpe jaune (Dolichovespula arenaria) et la guêpe à taches blanches (Dolichovespula maculata) - construisent des nids de papier à partir de fibres de bois mâchées et agglomérées avec de la salive. Les guêpiers sont accrochés à des branches d'arbre ou peuvent être édifiés sur des bâtiments, dans les murs ou des cavités d'arbre, voire sous terre. Les nids ne servent qu'une saison et sont abandonnés à l'automne. Les plus gros peuvent mesurer 45 cm de diamètre et abriter des milliers d'adultes. Leur température interne doit être maintenue aux environs de 30°C pour que les larves se développent dans les meilleures conditions. Lorsqu'elle est trop basse, les ouvrières réchauffent les alvéoles en faisant vibrer leur abdomen. En revanche, s'il y fait trop chaud, elles aspergent le nid d'eau pour le refroidir. Les guêpes défendent ardemment leur colonie et n'hésitent pas à attaquer tout agresseur. Considérées par beaucoup comme nuisibles, les guêpes sont bénéfiques en cela qu'elles contribuent au contrôle naturel des populations d'insectes et oeuvrent à la pollinisation. Alors, sachez apprécier leur magnifique taille de guêpe et leurs ballets aériens en gardant vos distances car, comme le dit un proverbe africain : "Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir"!



Terra Nostra Québec @ 2009-2020. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.