Tomber dans les prunes

Éric Le Bel


Quelques variétés de pruniers arrivèrent en Nouvelle-France à bord du Jonas, le bateau sur lequel Samuel de Champlain fit son premier voyage. Les fruitiers étaient destinés à compléter le menu des colons, qui autrement n'auraient eu que les fruits sauvages pour se sucrer le bec pendant les longs hivers. Champlain fit planter des pruniers sur les deux rives du Saint-Laurent et c'est la région de Kamouraska qui est devenue la plus grande productrice de prunes. Au début du XXe siècle, des cargaisons de prunes du Bas-du-Fleuve voyageaient par goélette pour se rendre sur les marchés des grandes villes du Québec. Ce petit fruit sucré fait partie de notre terroir: des recettes de tartes, de compotes, de confitures, de clafoutis, de gâteaux et de sauces ont été développées ici dans les cuisines de nos grands-mères. On peut donc dire que c'est un peu grâce à Champlain que je suis tombé dans les prunes pour cette jolie brune!



Terra Nostra Québec @ 2009-2018. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.