Manteau ardoisé et bec rosé

Éric Le Bel


Le junco ardoisé (Junco hyemalis) nous arrive habituellement du Nord vers le mois d'octobre et passe l'hiver à proximité de nos mangeoires. Mais de plus en plus d'individus nichent maintenant sous nos latitudes et ne migrent plus ou très peu, et certaines observations confirment qu'au Québec, la population de juncos est en croissance. Les pratiques de coupes sélectives contribuent à ce phénomène, puisqu'elles conservent des milieux particulièrement propices à la nidification de l'espèce, comme les peuplements de conifères d'âge variables et les sous-bois denses. Le reboisement des terres agricoles lui est également bénéfique. Son doux trille mélodieux devrait donc se faire plus commun lors de nos sorties en nature.



Terra Nostra Québec @ 2009-2018. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.