Une passionnée de culture!

Éric Le Bel


La punaise terne (Lygus lineolaris) ravage de nombreuses cultures au Québec. Elle se place en troisième position des insectes nuisibles après le doryphore de la pomme de terre et la mouche de la pomme. Quoique son fruit de prédilection soit la fraise, cette espèce s'attaque aussi à la luzerne, la pomme et la framboise. C'est au stade de nymphe qu'elle fait le plus de dommages aux cultures. L'adulte, au moyen de la pièce buccale dont il est doté, pique et suce la sève des plants, occasionnant des blessures aux fruits ou, dans le pire des cas, la perte de la floraison. Une manière bien connue de limiter l'impact de la punaise terne consiste tout simplement à arracher, en bordure des fraisières, certaines plantes qu'elle affectionne particulièrement comme le pissenlit, la stellaire moyenne, la menthe sauvage, le lierre terrestre et la verge d'or.



Terra Nostra Québec @ 2009-2018. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.