Plaisir d'hiver

Rodolph Balej


C'est le plus souvent au coeur de l'hiver, lorsque règne un silence ouaté et que la vie sauvage est en dormance, que le durbec des pins (Pinicola enucleator) fait son apparition. La nature s'anime alors de leurs sifflements mélodieux, de leurs livrées colorées et de leurs chamailleries... quelle joie! Durant cette période, l'espèce se déplace par bandes et fréquente volontiers les mangeoires où elle se gave de graines, ayant une préférence pour celles de tournesol. Qu'arrive le printemps et le durbec des pins ou des sapins (les deux appellations existent, de même celle de gros-bec des pins!) se volatilise et disparaît dans les frondaisons boréales. Il faudra attendre le retour de l'hiver pour, de nouveau, se réjouir de leur charmante présence.



Terra Nostra Québec @ 2009-2020. Tous droits réservés. Le site est optimisé sur Firefox, Mozilla, Netscape et Safari. Internet Explorer ne répondant pas aux standards, il se pourrait que vous rencontriez des erreurs. Conception des Productions La Tomate Bleue.